L'arrière-monde ou l'Inconscient neutre - physique quantique et psychologie des profondeurs selon C.G. Jung et W. Pauli
Left services
testimonial

Bruno Traversi

Docteur en philosophie - Chercheur Université Paris Descartes

Alexandre Mercier

Professeur agrégé de physique

Antonio Sparzani

Physicien théoricien - Institut National de Physique Nucléaire de Milan 

Technique de transe au Japon au début du XXe siècle et son rapport avec l'Aikido

Publié le : 26/06/2018 15:49:42
Catégories : Default

Technique de transe au Japon au début du XXe siècle et son rapport avec l'Aikido

Collection « Autour de Ueshiba Morihei » (fondateur de l’aikido). Préface de Bruno Traversi. Deguchi Onisaburō (1871-1948), auteur prolifique, calligraphe, peintre, sculpteur, poète, potier de renom, chef de file d’une importante communauté religieuse, est le seul, avec OTANI Kōzui, à apparaître dans la revue Rekishi tokuhon 『歴史読本』 (Livre de lecture de l’Histoire) de 1993, parmi les 200 personnages qui ont changé l’Histoire du Japon, comme figure religieuse emblématique de l’époque moderne. Au début du XXe siècle, Deguchi, maître de Ueshiba Morihei, fondateur de l’aikido, est célèbre dans tout le Japon pour ses techniques de transes, et son charisme de leader. Il théorise sa pratique en mettant en relation l’art de se gouverner soi-même et de gouverner le pays, voire le monde, avec les différentes formes de possession. Ueshiba Morihei reprendra les techniques de transes, chinkon kishin no ho, de Deguchi pour les mettre aux fondements de sa pratique, l’aikido. L’étude de Joffrey Chassat est une incursion dans le monde extraordinaire de Deguchi.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)